L'Habit Ne Fait Pas Le Moine

On dit que l’habit ne fait pas le moine, et pourtant ! 

Combien de fois dans votre vie avez vous demandé les diplômes d’un dentiste ? de votre boucher ? de votre avocat ?

C’est parce que mon dentiste ressemble à un dentiste et m’accueille dans un cabinet qui correspond à l’image que j’ai d’un cabinet de dentiste que je lui fait confiance.

Idem pour mon banquier, pour mon garagiste, mon assureur, etc.

Nous avons besoin de ça pour avancer, pour ne pas être en doute et suspicion en permanence.

C’est parce que nous nous sommes rapprochés de ceux qui nous ressemblaient que l’homme a vécu en tribu et à survécu pendant les millénaires de son évolution.

Nous faisons une sélection avant tout visuel et nous choisissons de nous rapprocher ou de nous éloigner au premier coup d’oeil, avant même une poignée de mains ou les premiers mots échangés.

Il est intéressant d’ailleurs de voir comment les styles, les looks, s’opposent, s’affrontent. 

J’ai eu une discussion avec un groupe il y a quelque temps qui me disait “ne pas avoir confiance dans les banquiers dans leur costard, on dirait qu’ils ont un uniforme”… et les 10 membres du groupe étaient en jean, basket avec un petit blouson court. Autre uniforme.

Je pense que si je discutai avec un banquier, il aurait la même prudence envers les membres du groupe. 

C’est donc un réflexe animal, un instinct, qui nous pousse à nous rapprocher de celui qui nous ressemble et fuir celui qui est différent. Le xénophobe, celui qui a peur de celui qui est différent, est quelqu’un qui subit cet instinct, qui n’arrive pas à aller au delà.

La conclusion de tout cela, c’est que si vous voulez vous rapprocher de quelqu’un, favoriser une relation de confiance, cherchez à lui ressembler. J’aime à rappeler que si l’habit ne fait pas le moine, il permet de rentrer au monastère.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *